Paris-Roubaix Challenge 2022 : sous le soleil et avec le sourire !

Acte 3 pour Paris-Roubaix et l’équipe Papi Cycling ! Il faut le dire, ce millésime de Paris-Roubaix fut particulièrement réussi, la météo étant parfaite, oui oui oui ! Si le départ de notre cyclo se faisait dans la fraîcheur d’un mois d’avril durant lequel on ne se découvre pas d’un fil fabriqué en France, la course allait rapidement se réchauffer après une heure de course. Les vestes Gautier allaient tomber et nos beaux maillots manches courtes se montraient.

Sur la route, après une édition 2021 des plus chaotiques, 2022 fut bien plus simple. 2021, nous avions froid, il pleuvait, les routes étaient grasses, chaque coup de pédale nous faisait glisser la roue arrière, chaque virage nous faisait perdre la roue avant. Un petit calvaire. 2022 fut elle bien plus sèche, avec cette fois une boue devenue poussière. Les routes pavées étaient bien plus praticables et nous prenions bien plus de plaisir qu’il y a six mois.

Sourires

Dans notre petit peloton, les sourires étaient bien présents. Deux groupes se créaient et au fur à mesure de la journée, les positions alternaient. Benjamin H. faisait lui toute la journée en tête de la course, avec dans sa roue Arthur qui nous offrait notre première frayeur de la journée, quand tout juste sorti des locaux des Tissus Papi, la valve de sa roue avant montrait des signes de faiblesse. Toute l’équipe se mettait alors en action pour réparer la roue du jeune Belge.

Le premier secteur

Si la route vers le premier ravitaillement paraissait infinie, le premier secteur pavé allait rapidement marquer les esprits : les habitués Ben/Tom/JC retrouvaient de bonnes sensations quand les pavés se rappelaient à leur bon souvenir. Les néophytes de la Classique Olivier/Ben/Arthur découvraient ce qui avait fait toute l’histoire de Paris-Roubaix, tremblant, secouant. En sortie de ce premier secteur pavé, toute l’équipe affichait un grand sourire et filait sur un bon rythme vers les autres secteurs de la journée.

Une petite chute sans conséquence pour Jean-Charles dans Camphin puis, comme lors de la course professionnelle, sur le carrefour de l’Arbre, Olivier remontait en tête avec Ben H. et Arthur, pour une véritable bataille au cœur du mythique secteur pavé ! Mémorable !

Premières fois

Pour sa première à Roubaix, Olivier fidèle à lui même portait au visage un sourire de circonstance, quand Benjamin F. découvrait lui aussi Paris-Roubaix avec une générosité qui lui est propre. Thomas alternait entre tête et fin du peloton Papi, en véritable poisson pilote, avec Arthur, remontant les équipiers plus lents.

Notre staff fut aux petits oignons avec nos équipiers. Jean-Philippe, Jean-Luc et Cécile offraient un soutien parfait durant toute la journée de course, assurant logistique, approvisionnement et service technique, fourni en partenariat avec Norauto, notre partenaire technique. Romain offrait de son œil expert une parfaite couverture photo de l’évènement.

Vers un quatrième Paris-Roubaix pour l’équipe ?

Paris-Roubaix 2022 s’achève déjà que l’équipe a les yeux vers d’autres compétitions. Benjamin H. prépare la Mégavalanche, Olivier reprend la route en Normandie, Thomas sur la Côte d’Opale et Arthur en Belgique. Benjamin court comme un cabri sur les terrils du pays lensois et Jean-Charles pense déjà à l’édition 2023, préparant d’autres projets sportifs avec Benjamin H. On continue ?

Nos remerciements à nos partenaires TissusPapi.com, Norauto, le Stab Vélodrome de Roubaix, Made in Sicile, La Taverne et Vêtements Gautier. Tous nos remerciements à notre staff, nos familles, amis, présents avant, pendant et après la course.

A très bientôt,
L’équipe Papi Cycling

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s